Twitter Facebook
Accueil > Nos actions > Domaines d’action
Domaines d’action

 

La Fondation Jean Paul II pour le Sahel intervient sur deux types de projets :

Les projets de formation et les projets de réalisation.

Les projets de formation qui requièrent d’importants équipements pédagogiques, des achats de matériels techniques ou des constructions, sont rangés dans la catégorie réalisation.

Les projets de formation sont prioritaires comme le précise l’article 3 des statuts :

« La Fondation Jean Paul II a pour but de favoriser la formation de personnes qui se mettent au service de leur pays et de leurs frères, sans aucune discrimination, dans un esprit de promotion humaine intégrale et solidaire pour lutter contre la désertification et ses causes et pour soutenir les victimes de la sècheresse dans les pays du Sahel. »

Nous vous présentons par ordre de priorité les domaines d’intervention de la Fondation :

Environnement, écologie

environnement

Formation : Etude des sols, foresterie, études d’aménagement des terroirs, … Réalisation : Reboisement, pépinière, digues anti érosives, digues anti sel, conservation des eaux et des sols(CES), agroforesterie (AGF), …

Hydraulique, moyens d’exhaure

hydraulique

Formation : Hydraulique, irrigation, maîtrise et gestion des points d’eau, … Réalisation : Puits, forages, petites retenues d’eau, ouvrages d’irrigation, système goutte à goutte, vulgarisations techniques,…

Agriculture, maraîchage exemples d’intervention

agriculture

Formation : Agronomie, protection des végétaux,… Réalisation : Exploitation agricole, maraîchage, compostage, équipements agricoles, intrants, horticulture …

Energie renouvelable et de substitution

energie

Formation : Energie renouvelable, biogaz, étude en énergie solaire et éolienne… Réalisation : Equipements solaires, biomasse, équipement du foyer amélioré,…

Animation des communautés

animation

Formation : Sciences sociales, doctrine sociale de l’Eglise, formation d’animateurs et agents d’encadrement, alphabétisation, voyage d’étude, animation pour le développement, … Réalisation : Projets d’autopromotion communautaires,équipements en matériel didactique, local de formation, salles d’alphabétisation…

Autopromotion des femmes et des jeunes

autopromo

Formation : Gestion des projets, économie familiale,développement. Réalisation : Activités génératrices de revenus (AGR), banques de céréales,moulins, transformation des fruits et légumes, petits crédits…

Contribution à l’auto-prise en charge du Centre de formation féminine Marie Moreau de Solenzo

Champs de maïs

C’est la Congrégation d’origine française, de la région du Maine et Loire, des sœurs de la Providence de la Pommeraye qui a une communauté locale à Solenzo depuis 1983 qui a présenté ce projet 2010/GR/109-66/A2+E+C0/E) pour leur centre de Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa, située dans la région de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso.

Aménagement et forage au CSPS Jean Paul II de Banfora

aménagement cour du CSPS

Titre du projet : Aménagement de la cour et réalisation d’un forage au CSPS Jean Paul II au secteur 5 de Banfora. Référence du projet : 2012/GR/111-39/A0+C0/E Montant du financement 9 221 693 FCFA soit 14 058,38 € en subvention Lieu : secteur 5 de Banfora dans la banlieue de cette ville sucrière du Burkina. Région : Cascades Pays : Burkina Faso

Équipement de transformation des produits locaux pour l’association des femmes chrétiennes de Bama

sechoir-solaire

Référence : 2014/PR/101-71 B1/E Lieu : Bama diocèse de Bobo Dioulasso Région : Hauts Bassins Pays : Burkina Faso Date de mise en œuvre 2016 Montant accordé : 2 746 491 FCFA soit 4 187 € en subvention financé par la Conférence Épiscopale Italienne. Protocole NO 1419 /2015/CTM/SP du 5 novembre 2015 de la Conférence épiscopale italienne Référence CEI : 854/2015 Responsable du projet : Abbé Arsène Palm.

Formation en sociologie du développement à l’UCAO/UUB de la sœur Thérèse Millogo

Soeur Thér_se Millogo

C’est un projet du CP2012 des Petites Sœurs de la Sainte Enfance de Bobo Dioulasso Montant accordé : 2 050 000 FCFA soit 3 125,20 € en subvention financé par la Conférence Épiscopale Italienne. Responsable du projet : Sœur Victoire Dabiré,

L’autonomie des femmes rurales de Koro au Mali passe par l’acquisition de revenus

Une des femmes porte un châle tissé par elle même

Les femmes dans les pays du Sahel font partie des couches vulnérables parce qu’elles n’ont pas accès aux moyens de production : les ressources naturelles et à l’école. Cet état de fait crée la dépendance vis-à-vis de l’époux qui seul doit subvenir aux besoins de la famille. La mère n’ayant pas de revenus a moins de droit au sein de la famille et cela fragilise les petites filles qui sont confinées dans un rôle traditionnel et soustraites de l’école, mariées précocement. Les activités génératrices de revenus si elles sont bien menées permettent aux femmes d’apprendre un métier d’avoir de petits revenus qui sont injectés dans la famille et leur permettent d’acquérir du poids, de la considération et d’exercer pleinement leur rôle de mère et d’épouse qui accompagne son conjoint par sa réflexion et son travail. C’est dans cette optique que l’Association Merebera s’est inscrite avec son centre Eben Ezer qui fait de la formation et soutient les groupes de femmes formées avec ce projet. 2014/PR/505-73/B1/A Activités génératrices de revenus des femmes du centre Eben Ezer de Koro   C’est un projet de 2014 présenté par l’Association Merebara à travers son centre Eben Ezer Montant accordé : 4 804 885 FCFA soit 7 325 € en […]

Renforcement des capacités institutionnelles du centre médical diocésain Notre Dame de la Miséricorde de Bam

batiment pharmacie cmabam

La santé est un des besoins les plus négligés par les populations pauvres. Dans un pays comme le Burkina Faso, la couverture sanitaire est très faible, L’Église catholique a très tôt essayé d’apporter sa contribution pour soulager les populations. C’est ainsi que depuis 1937 un dispensaire a été ouvert aux bords du lac Bam dans le village du même nom. Il est devenu un centre médical avec antenne chirurgical (CMA) qui bénéficie du présent projet. 2017/GR/105-55/D/E Renforcement des capacités institutionnelles du centre médical diocésain Notre Dame de la Miséricorde de Bam C’est un projet de 2017 présenté par OCADES diocésaine de Ouahigouya visité le 17/12/2018 par M Henri Prosper KY responsable du suivi des projets et de l’action promotionnelle de la Fondation Jean Paul II pour le Sahel. Montant accordé : 262 432 685CFA soit 400 148 € en subvention financé par la Conférence  Épiscopale Italienne. Protocole : NO /2018/CTM/SP du de la Conférence  Épiscopale Italienne. Référence CEI : 879/2017 Responsable du projet : Abbé Jean Pierre Sakoury responsable du CMA de Bam Problématique locale particulière à résoudre : En 1937, un dispensaire a été créé sur les bords du lac Bam offrant des soins de santé primaire à la population. En 1965, une unité de soins […]

Lutter contre l’addiction par la pisciculture

bassin d'elevage de poissons avec alevins à Gouyalé

Il existe beaucoup de détresse et de souffrances dues au phénomène de l’addiction dans les familles sahéliennes. Mais elles sont de celles dont on ne parle pas, qu’on ne nomme pas. Les mères pleurent en cachette sur le sort du fils qui se drogue, fume trop, ou est alcoolique. Ces personnes en situation d’addiction sont considérées comme des enfants perdus, les familles se battant comme elles peuvent jusqu’à ne plus pouvoir. L’État est ici comme souvent absent, ne propose rien pour répondre à cette pathologie qu’est l’addiction. Nous vous invitons à aller à Gouyalé dans le Sourou visiter le centre diocésain de sensibilisation et de réhabilitation des jeunes en situation d’addiction. 2016/GR/112-49/C0/E  Appui à la production piscicole pour les pensionnaires du centre pour personnes en situation d’addiction à l’alcool, au tabac et à la drogue C’est un projet de 2016 présenté par le diocèse de Dédougou, visité le 01/02 /2019 par M Henri Prosper KY responsable du suivi des projets et de l’action promotionnelle de la Fondation Jean Paul II pour le Sahel, accompagné de M. Kahoun Vincent et Maximin Somda du, Secrétaire Exécutif diocésain de l’OCADES Dédougou. Montant accordé : 85 278 346 149 FCFA soit 130 006 € en subvention. Protocole : NO /2017/CTM/SP […]